Il nous l'avait bien dit

novembre 2019

Services publics : si bien servis ?

Alors que la France se prépare avec soumission à la paralysie, à compter du 5 décembre, de ses transports en commun (son « Service Public »), qui fonctionnent davantage au service de ceux qui l’opèrent plutôt qu’à celui de ceux qui le paient par le tarif et par l’impôt.

lire la suite

Analyse économique

novembre 2019

La politique monétaire (II) : comment les banques centrales contrôlent-elles les taux d’intérêts ?

Ce mois-ci, nous poursuivons notre exploration de la politique monétaire en nous intéressant plus concrètement aux moyens d’actions des banques centrales. L’action de celles-ci n’a pas seulement gagné en importance, mais aussi en complexité, les banques centrales ayant développé de nouveaux outils pour agir sur le niveau des taux d’intérêts.

lire la suite

Au fil des lectures : reçu 10/10

novembre 2019

Michel Erman, Aimons-nous encore la liberté ?

Question rarement posée aujourd’hui que celle de la liberté réelle que les marxistes opposaient hier à la liberté formelle, au prétexte que les droits étaient virtuels tant la soumission économique dissimulait l’oppression politique. Michel Erman, professeur des Universités et philosophe voit nos libertés réelles reculer non sous l’effet d’une oppression économique, mais d’une certaine lassitude de l’envie d’être libre.

lire la suite

Au fil des lectures : collé 0/10

novembre 2019

Jean-Claude Trichet :
une certaine satisfaction de soi

Il est vrai que l’opinion publique qui s’y intéresse, c’est-à-dire principalement celle des financiers et de leurs relais dans les médias font toujours preuve d’une certaine déférence, voire dévotion, à l’égard des banquiers centraux qui se promènent avec le costume de super-héros toujours doté d’une grande sagesse…

lire la suite

Parole d’entrepreneur

novembre 2019

Jean-Bérenger de Nattes : « Hommes ou Bêtes »

Hommes ou Bêtes est une maison française de prêt-à-porter masculin. Elle défend depuis 2007 une certaine idée du style français, classique, mais non dénué de fantaisie. Ses tissus proviennent des plus grandes fabriques italiennes, anglaises et japonaises.

lire la suite

POURQUOI « LA DÉCADE » ?

« La Décade philosophique, littéraire et politique» cofondée par Jean-Baptiste Say en avril 1794 était publiée chaque décadi, dernier jour des trois décades qui rythmaient les mois du calendrier républicain. Selon l’affiche publicitaire qui soutint son lancement son ambition était « d’instruire et amuser » !

« La Décade », publiée sur internet 10 fois par an, autour du 10 du mois,  sera l’outil de communication du Cercle Jean-Baptiste Say (www.cerclejeanbaptistesay.com), parlera d’économie, tâchera d’instruire et tentera d’amuser… Tentez votre chance! L’abonnement est gratuit et la diffusion repose sur la promotion des lecteurs. Hommage donc à la sagesse d’un révolutionnaire qui a si bien compris l’importance de la prospérité dans le développement et le maintien de la démocratie. Et si bien expliqué les conditions nécessaires à cette prospérité : la liberté, la propriété, l’échange, le travail. Sans entrepreneurs, point de prospérité et sans prospérité, point de solidarité !

Avec Jean-Baptiste Say comme guide et pédagogue, rappeler les principes fondamentaux de l’économie et expliquer simplement les mécanismes de création de richesse pour qu’ils puissent se remettre en marche dans notre pays, voilà l’ambition de la Décade.